Essai : Porsche Panamera 2, on oublie le passé !

La vidéo de l'essai sera disponible dès la fin du mois sur notre chaîne YouTube. Pour être tenu(e) au courant, abonnez-vous à notre chaîne YouTube ou abonnez-vous à notre Newsletter !

Nous avons pu essayer la nouvelle Porsche Panamera deuxième génération dans toutes les conditions : en ville, sur petites routes, sur nationales ou sur autoroutes avec une météo ensoleillée mais également pluvieuse... ! Notre modèle d'essai était une Panamera 4S Diesel. Puristes, ne vous affolez pas, on vous décrypte tout cela en détails.

 

"Dernièrement, nous avions essayé le nouveau 718 Cayman et nous étions plutôt sceptiques à l'idée de prendre le volant d'une Porsche à moteur quatre cylindres turbocompressé. Néanmoins, nos appréhensions se diluaient au fil de notre essai pour de nombreuses raisons (efficacité, plaisir de conduite, polyvalence exceptionnelle... Essai 718 Cayman).

En apprenant que nous allions prendre le volant d'une Panamera 4S Diesel, nous avons également fait grise mine, mais... vous connaissez la suite ! J'entends déjà les puristes de la marque dire "Le Porschiste Pro ne teste pas de vraies Porsche, tous ces modèles sont aseptisés...". Il est vrai que notre modèle d'essai embarquait un V8 diesel, ce n'est pas la motorisation la plus authentique qui soit, en effet... Mais il faut également se dire qu'une Panamera n'est pas une 911, il s'agit ici d'une berline de luxe et non d'une supercar. Dominik Gruber, responsable des relations presse chez Porsche France, nous confiait d'ailleurs que la majorité des ventes de la nouvelle Panamera s'effectuent avec une motorisation diesel.

Alors que vaut cette Panamera deuxième génération ? La nouvelle berline de Stuttgart fait entièrement peau neuve mais se différencie-t-elle vraiment de la première version tant critiquée ? Mérite-t-elle le badge Porsche ?

1 - Le style

 

Pour cette nouvelle Porsche Panamera, les ingénieurs allemands sont repartis d'une feuille blanche. La berline de Stuttgart adopte désormais un style plus affiné et beaucoup moins massif que l'ancienne version. On retrouve des optiques avant et arrière plus allongés. La nouvelle Panamera paraît plus sportive. Pour ce faire, les ingénieurs ont allongé l'empattement de 3 cm par rapport à l'ancien modèle et ont réduit le porte-à-faux avant et arrière. Avec une longueur de 5,05 mètres, l'auto est plus longue de 3 cm par rapport à l'ancienne version. Si vous ne la trouvez pas assez longue, Porsche a pensé à la version "Executive" (ou limousine) allongée de 15 cm. L'arrière de l'auto est très réussi et semble taillé minutieusement avec ces feux aspect 3D. Nouvelle signature de la firme de Stuttgart : un bandeau noir muni de l'inscription Porsche reliant les deux optiques arrière. 

 

2 - L'habitacle

 

A l'intérieur, la nouvelle Panamera fait peau neuve et se dote de toutes les dernières innovations technologiques. Les différentes fonctionnalités se contrôlent, pour la plupart, depuis un magnifique écran tactile de 12 pouces. Nous pouvons y contrôler la ventilation, le type de massage des sièges, la navigation...

Sous cet écran, nous retrouvons une toute nouvelle console centrale noir laquée. Cette dernière est somptueuse mais à l'usage, il est difficile de ne pas y laisser quelques traces de doigts. On aperçoit également un nouvel ordinateur de bord façon "i-Cockpit" derrière le volant. Les compteurs ont donc été remplacés par deux écrans sur lesquels nous pouvons retrouver la navigation, les informations techniques du véhicule... Néanmoins, Porsche n'a pas fait l'impasse au fameux compte-tours analogique central. L'ADN Porsche est bien là !

N'oublions pas que la Panamera est une berline et se dote donc de très généreuses places à l'arrière. L'auto prend soin de ses occupants avec de magnifiques sièges enveloppant au maintient impeccable. Les deux passagers arrière profitent, eux aussi, d'une console centrale et d'un écran tactile leur permettant de paramétrer un grand nombre de fonctionnalités liées au confort à l'instar des passagers avant. Il est également possible de sélectionner une destination depuis les places arrière qui sera transférée sur l'ordinateur de bord du conducteur.

3 - La mécanique

 

Notre modèle d'essai était muni d'un monstrueux V8 diesel 4.0 litres que l'on peut également retrouver sur l'Audi SQ7. Au démarrage et en conduite normale, le bruit du V8 est très peu présent : grâce à moteur silencieux ainsi qu'une insonorisation digne des véhicules les plus luxueux du marché, on croirait presque être à bord d'une voiture électrique ! A l'inverse, lorsque l'on enclenche le mode Sport ou Sport Plus, le moteur ronronne d'un son noble comme pourrait produire un V8 essence. "A aucun moment on ne pense avoir à faire à un moteur diesel" me confiait mon ami Jack (Jack Fait Un Blog Auto) à qui j'ai laissé prendre le volant pour cet essai. Cependant, depuis l'extérieur, l'auto n'émet pratiquement aucun son même en conduite sportive si ce n'est une sorte de rafale de vent produit par les deux turbocompresseurs.

Ce moteur très polyvalent est le moteur diesel le plus puissant du marché jamais produit avec une puissance de 422 ch pour la Panamera 4S Diesel. Celui-ci est à l'origine d'une fiche technique très impressionnante avec par exemple un couple maximum exceptionnel de 850 Nm obtenu dès 1 000 tr/min : autant dire que l'accélération est très brutale... !

Ce moteur est associé à une boîte PDK à huit rapports qui est très bien étagée. Jack me parlait d'ailleurs de cette boîte : "Elle ne va pas chercher quel rapport est le meilleur, elle le sait déjà. Les rapports passent à une vitesse exceptionnelle. En mode manuel, on fait ce que l'on veut de l'auto, la boîte répond comme on l'entend !". Il est vrai qu'avec cette boîte à double embrayage, on sait dès le début que l'on ne sera pas déçu. Celle-ci permet à l'auto de consommer, en cycle mixte, seulement 6,7 - 6,8 l/100 km (valeur constructeur).

 

4 - La conduite ("mode normal")

 

Après les premiers tours de roues effectués, on se laisse bercer dans un univers luxueux et indéfiniment confortable... ! Dans notre magnifique version d'essai bardée d'options, les passagers pouvaient bénéficier de différents types de massage, de sièges chauffants et ventilés, d'un système hi-fi Bose. Le châssis s'adapte à tous les types de routes et les suspensions (en mode normal) permettent de voyager dans un confort hors norme. En parlant de voyage, sachez d'ailleurs que le volume du coffre de cette nouvelle Panamera s'élève à 475 litres et 1 315 litres avec les sièges arrière rabattus : il s'agit de l'un des coffres les plus volumineux de la catégorie.

5 - Le pilotage ("mode Sport")

 

Grâce à la petite molette située en bas à droite du volant ainsi qu'avec l'écran tactile de 12 pouces, vous pouvez sélectionner le mode de conduite qui sera ensuite transmis au véhicule. En sélectionnant le mode Sport, le chauffeur devient pilote, le maintient des sièges opère davantage, la direction devient très précise et la moindre sollicitation de la pédale de droite vous projette comme une catapulte ! Et pourtant, la balance affiche un poids de 2 050 kg pour cette Panamera 4S Diesel ! Lors de notre essai, nous avons été littéralement bluffés par le châssis de l'auto qui s'est montré exceptionnel sur petites routes en conduite soutenue. Grâce aux roues arrières directrices, l'auto fait preuve d'une incroyable stabilité en courbes. Nous avions l'impression de piloter une véritable auto de sport : on rentre facilement dans les virages à des vitesses élevées, les accélérations sont dignes de certaines supercars, quel pied ! Contrairement à ce que l'on pourrait croire, il n'y a pas que le châssis qui s'exprime en mode Sport : le moteur également ! Ce bloc diesel nous a fait part de son couple exceptionnel à chaque pression sur l'accélérateur. Bien sûr, ce qui est frustrant avec un diesel est la limite du compte-tours. 6 000 tr/min sur notre modèle pour un régime maxi de 5 000 tr/min. Comment Porsche est capable de produire des véhicules aussi polyvalents ? Avec plus de deux tonnes sur la balance, comment les ingénieurs ont-ils réussi à affirmer le caractère sportif de la deuxième génération de la berline allemande ?

Comme cité précédemment, avant notre essai, nous avions beaucoup d'appréhensions concernant cette Panamera 4S Diesel mais après avoir essayé l'auto nous repartons avec un bilan bluffant. "Et c'est pas fini !"

6 - Mode Sport Plus (ou mode fusée)

 

Après avoir enclenché le mode "Sport Plus", l'auto devient hors norme et abat tous les chronos avec un 0 à 100 km/h réalisé en seulement 4,3 s avec le "Launch Control". Oui il y a bien un "Launch Control" (aide au départ arrêté) sur cette berline diesel de 2 tonnes... ! Et croyez-moi, ça décoiffe ! De plus, en pressant le bouton "Sport Response" au centre de la molette du volant, le moteur est sollicité davantage pour des accélérations stratosphériques. La vitesse maxi de l'auto s'élève à 285 km/h.

 

7 - Bilan

 

Vous l'aurez compris, Porsche a une fois de plus réalisé un excellent compromis avec cette familiale qui s'adresse aux parents aisés qui ont un circuit ou une piste de décollage sur le chemin de l'école ! Plus sérieusement, chapeau bas aux ingénieurs de Stuttgart. Dommage que nous ne disposions pas d'une version essence pour profiter d'un bruit de sportive, néanmoins, ce diesel nous a convaincu et est extrêmement bien adapté à une berline comme la Panamera. Pour conclure, la nouvelle Panamera mérite bien le badge Porsche et se démarque clairement de l'ancienne version. Contrairement à l'ancienne Panamera, Porsche a su insérer l'ADN de la marque allemande à cette auto. Il reste à y mettre le prix... notre modèle d'essai bardé d'options était facturé à un tarif dépassant les 160 000 € pour un prix de base de 121 967 €."

 

Louis Arsonneau

 

Merci à Porsche France et au centre Porsche Vélizy.

Merci à Jack Stou pour ces magnifiques photos.

 

Fiche technique (Panamera 4S Diesel équipée du pack Sport Chrono) :

- Moteur : V8 diesel 3 956 cc

- Puissance : 422 ch (310 kW) à 3 500 - 5 000 tr/min

- Performances : 0 à 100 km/h : 4,3 s, vitesse maxi : 285 km/h

- Poids : 2 050 kg

- Conso (cycle mixte) : 6,7 - 6,8 l/100 km

La vidéo de l'essai sera disponible dès la fin du mois sur notre chaîne YouTube. Pour être tenu(e) au courant, abonnez-vous à notre chaîne YouTube ou abonnez-vous à notre Newsletter !

Partagez cet article !