Porsche veut mettre fin aux spéculations

Depuis sa sortie, la Porsche 911 R est devenue un véritable objet de spéculation pour certains de ses possesseurs. L'acheter neuve au prix d'environ 200 000 € pour la revendre à des tarifs exorbitants, tel est l'avenir de certaines 911 R ou même d'autres modèles rares et exclusifs. 

 

Andreas Preuninger, responsable de la gamme GT chez Porsche, a fait la grimace lorsqu'il a appris que la Porsche 911 R était devenue le sujet d'une spéculation. "J'aime voir mes voitures être utilisées. Je n'aime pas ce commerce de gens qui achètent nos voitures pour faire de l'argent avec" confiait A. Preuninger.

De plus, lorsque Porsche a annoncé que la nouvelle Porsche 911 GT3 disposerait, en option, d'une boîte manuelle, les spéculateurs ont fait grise mine et pour cause : ceci faisait perdre une partie de son exclusivité à la 911 R. Andreas Preuninger répondit à cela que Porsche "n'est pas un fond spéculatif".

Pour agir face à ce business qui hantise le constructeur allemand, Porsche a décidé de favoriser les clients qui conduisent. La firme de Stuttgart va désormais supprimer certains de ses clients spéculateurs des listes de commande lors de la commercialisation de modèles exclusifs et rares. Autrement dit, Porsche va favoriser les passionnés et les véritables puristes qui sortent leur Porsche pour se faire plaisir. 

L'allemand finit sur ces mots : "Ce n'est pas une punition, mais une stratégie : nous vendons uniquement aux clients qui vont vraiment utiliser la voiture. C'est plus juste !".

Partagez cet article !